Théo & Hugo dans le même bateau

SYNOPSIS

Dans un sex-club, les corps de Théo et de Hugo se rencontrent, se reconnaissent, se mêlent en une étreinte passionnée. Passé l’emportement du désir et l’exaltation de ce premier moment, les deux jeunes hommes dégrisés, dans les rues vides du Paris nocturne, se confrontent à leur amour naissant.
Un film de Olivier Ducastel et Jacques Martineau
Avec : Geoffrey Couët, François Nambot









Olivier Ducastel : Passionné par le 7e art, Olivier Ducastel passe son adolescence à Rouen et, après des études de cinéma et de théâtre à l’université, intègre l’IDHEC. En 1987, il tourne Le Goût de plaire, court métrage qui révèle déjà son amour pour la comédie musicale. Assistant sur le dernier film de son maître Demy (Trois places pour le 26 en 1988), Ducastel travaille comme monteur ou mixeur sur des films de Kanevski, Chahine ou encore Christine Pascal. En 1995, Olivier Ducastel fait la connaissance de Jacques Martineau. Tous deux se lancent dans l’écriture et la réalisation d’un premier film très audacieux, Jeanne et le garçon formidable, présenté à Berlin en 1998. 

Jacques Martineau : Après avoir passé son adolescence à Nice, Jacques Martineau entame des études de lettres. Diplômé de l’ENS et agrégé, il rédige une thèse sur l’Opéra et l’amour dans La Comédie humaine de Balzac. Ce passionné de musique, qui a pris des cours de chant lyrique au Conservatoire de Boulogne-
Billancourt, enseigne la littérature à l’Université de Nanterre, activité qu’il poursuivra parallèlement à sa carrière de réalisateur. En 1995, Jacques Martineau fait la connaissance d’Olivier Ducastel, monteur qui a notamment travaillé sur 3 places pour le 26. Tous deux se lancent dans l’écriture et la réalisation d’un premier film, Jeanne et le garçon formidable : comédie musicale inspirée des films enchantés de Demy, cette oeuvre légère, émouvante et discrètement militante, conte l’histoire d’amour entre une jeune fille (Virginie Ledoyen), et un garçon atteint du Sida (Mathieu Demy).

(Source : epicentrefilms.com)

«Théo et Hugo dans le même bateau»:

L’art et la manière de tourner une scène de sexe

 

Brillamment interprétée par François Nambot (acteur à découvrir actuellement au Lucernaire dans Le jeu de l’amour et du hasard) et Geoffrey Couët, Théo et Hugo dans le même bateau n’est rien d’autre qu’une belle histoire d’amour avec du sexe dedans. Les deux réalisateurs Olivier Ducastel et Jacques Martineau ont confié à 20 Minutes comment s’est déroulé le tournage de la scène d’ouverture, crue sans jamais être vulgaire.

Le « sexe club » en tant que lieu de rencontre

Les deux comédiens, épatants, n’hésitent pas à se dévoiler physiquement avant de laisser parler leurs sentiments.
« Nous avons beaucoup parlé avec eux en amont ce qui fait que le premier moment de gêne est vite passé pour laisser place à une grande liberté. Comme il faisait très chaud sur le plateau, Geoffrey et François restaient nus entre les prises et ne se rhabillaient que pour aller fumer dehors », se souvient Jacques Martineau.

Une véritable chorégraphie

Les réalisateurs avait écrit la scène dans ses moindres détails pour que les comédiens sachent exactement ce qu’ils avaient à faire.
« Le plus difficile était de gérer l’exiguïté des lieux, précise Olivier Ducastel. Nous avons donc dû tout prévoir minutieusement, un peu comme un ballet. Les acteurs connaissaient chacune de leurs actions par cœur avant de la jouer. Ils avaient appris leurs gestes avec une grande précision en lisant nos indications. »

Gérer les érections

Geoffrey Couët et François Nambot ne sont pas des acteurs de cinéma X. Il leur a donc fallu ruser pour se maintenir en forme pendant le tournage.
« Les prises de vues ont duré quatre jours à raison de huit heures de travail quotidiennes, explique Olivier Ducastel. Nous tournions donc les plans sur les sexes en début de journée et nous concentrions sur les regards et les visages quand les acteurs étaient fatigués. »
(Source : 20minutes.fr)

About The Author

39 ans 1m30 290KG Gros, moche, des verrues et un balai dans le cul lol. Je ne cherche rien non plus. Pas de SNAP. Juste Twitter et le site ! Maintenant que les présentations sont faites ;)   J'ai commencé à m'intéresser au porno GAY depuis mon premier film vu à l'époque sur canal+ "Gamins de Paris de Cadinot". Avec l'apparition d'internet le porno GAY est devenu une passion qui s'est développée aussi vite que la technologie de la fibre ;). Par la suite, je me suis intéressé par tout ce qui touche le Cinéma, les courts-métrages, les séries, l'actualité GAY. À plusieurs reprises, je me suis lancé sur le web pour partager toute cette passion. À l'époque, je n'avais pas pris assez de recul. Pour être blasé par les insultes, les critiques méchantes, etc. Maintenant, je reviens plus fort avec ce site et j'en suis ravi :)

Related posts

Leave a Reply

95a98302b9
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
a388e590bb
232
0
Entrée
Sortie
http://google.fr
1

AVERTISSEMENT

CECI EST UN SITE POUR ADULTES, STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN PUBLIC MAJEUR ET AVERTI

Il peut contenir des textes, des liens, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures ou sensibles. Je suis averti que ce site comporte des vidéos, des images et des documents à caractères sexuels pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes. Je visite ce site de mon plein gré et renonce à toute poursuite judiciaire contre ses auteurs.

 

 

Je certifie avoir l’âge légal de la majorité dans mon pays.

Entrée Sortie