Taille du sexe : l’obsession que chez les gays ?

Taille du sexe : l’obsession que chez les gays ?

La taille de la bite est un sujet omniprésent aussi bien chez les hétéros que chez les gays. Mais entre garçons, la chose prend des proportions encore plus grandes, plus directes, jusqu’à parfois tourner à l’obsession. Oserait-on vraiment encore dire que « c’est pas la taille qui compte » ?

 

EXEMPLE la difficulté d’être actif

Simon est un beau garçon, début de trentaine. Sur les applis de drague comme ailleurs, il a l’habitude de se faire draguer. Mais les choses se corsent quand ses potentiels partenaires s’intéressent à son paquet. « Je n’ai pas une grosse bite. Un simple 15 cm. J’ai bien conscience d’être loin des 20 cm de rigueur que le porno gay impose mais je ne trouve quand même pas ça si terrible » lance-t-il en plaisantant. Mais rigoler, il n’en a pas toujours envie : « Chez les gays, la taille du sexe est vraiment devenue un objet de discrimination. Les applis n’ont fait qu’empirer les choses. Avant, sur les sites de rencontres, on avait le temps de bien dialoguer, tisser un lien, avant d’en venir à parler de la taille de la bite. Maintenant sur Grindr, c’est une des premières choses qu’on te demande. Non seulement il faut indiquer la taille mais il faut aussi envoyer une photo. Du coup, la plupart des mecs me bloquent et ne cherchent même pas à entamer une conversation si je n’ai pas assez de centimètres à leurs yeux ».

L’humiliation

Si notre interlocuteur, qui nous fait jurer de ne surtout pas utiliser son vrai prénom ou une photo, souffre de son engin jugé trop modeste côté drague, il avoue également en souffrir en société. « On en est arrivés à un point où on te fait sentir qu’avoir une grosse bite c’est être un homme. Si tu fais pas partie de ce club privilégié, tu es obligé de devoir faire semblant d’en être.

J’ai tout un tas de copines qui parlent de teub en permanence et qui raillent les mecs qu’elles ont eu et qui n’avait pas « ce qu’il fallait ». Certaines m’ont avoué que pour elles c’était un peu une occasion de se venger. Elles qui ont souffert qu’on se moque de leurs petits seins, ont aussi leurs armes pour intimider ces messieurs. Je rigole à leur blague, je me montre complice mais je me sens franchement merdique par moments. On ne se rend pas compte à quel point on met la pression aux hommes sur ça. ».

Arrive le complex

Comme beaucoup de garçons hétéros ou homos, Simon a un jour mesuré son sexe avec une règle et a dû se rendre à l’évidence qu’il n’était pas dans la cour des grands. Il tente tant bien que mal de prendre du recul sur ce « manque ». « C’est pas facile car par exemple quand j’emballe un mec en boite et que ça devient un peu chaud, je sens sa main sur mon pantalon, qui palpe. Et là c’est le stress. Quand tu es pas super membré, t’as tout le temps peur de décevoir. Le déshabillage est alors un passage éprouvant et parfois, j’avoue, ça me fait un peu débander ». Simon admet que la représentation du sexe masculin dans le porno gay n’aide pas : « Je sais bien que c’est du x, qu’il faut donner dans l’exceptionnel, mais quand tu ne vois dans les vidéos que des gars qui sont montés comme des chevaux, tu peux pas t’empêcher d’être intimidé. On regarde tous du porno et on voit tous ces tiges énormes. C’est pas facile après d’assurer en réel et d’y aller en mode confiant quand tu sais que t’en as pas un max dans le pantalon ».

Mieux vaut une petite travailleuse…

Alexandre fait pour sa part partie de ces garçons qui ne jurent que par les partenaires aux sexes XXL. Sans langue de bois, il nous explique pourquoi, souvent, il recale des garçons qui ne sont pas assez bien membrés : « La grosse bite, pour moi, c’est déjà avant tout un plaisir esthétique. C’est beau, un bon gros sexe raide. Si je me retrouve avec dans les mains un manche riquiqui, j’ai du mal à l’imaginer vigoureux, fort. Plus c’est gros, plus ça paraît puissant. Quand tu aimes sucer, c’est aussi quand même plus agréable d’avoir une tige longue et épaisse. Les sensations sont meilleures ».

Mais y a-t-il vraiment une différence de sensations pour la pénétration ? « Je ne vais pas mentir : j’ai connu peu de mecs qui n’avaient pas de grosses bites car je sélectionne. Pour être franc, ceux qui étaient pas très bien ou mal membrés ne m’ont pas donné moins de plaisir. Je dirais même qu’ils m’en ont parfois donné plus. Car tu sens que le mec pas super membré veut combler cette lacune en assurant, en accumulant les positions, en y allant plus fort ». Alors qu’il réfléchit à haute voix, Alexandre en arrive à une drôle de conclusion : « C’est vrai que c’est un peu con de discriminer des mecs sur ça. Pour moi c’est simplement devenu une habitude. Un mec avec une grosse bite, c’est toujours plus sexy à priori, ça fait plus « winner », et pour un passif c’est plus bandant. Même si ça change pas forcément grand chose côté plaisir ».

Non, petite ou grosse, peu importe !

D’autres vous répondront que non. Ce n’est pas la taille qui compte, voyons ! Avouez, vous avez entendu ça des dizaines de fois de même que des phrases toutes faites du genre « mieux vaut une petite travailleuse qu’une grosse paresseuse ». Pas faux. Si beaucoup de garçons se révèlent exigeants en mode plan, ils le sont moins quand il s’agit d’amour. On aime l’autre tel qu’il est et tant pis si elle ne fait pas 23 cm… Ceux qui ont de l’expérience vous le diront : un mec pas spécialement bien membré mais expérimenté, avec du charisme et un bon coup de rein, peut largement plus vous faire décoller qu’un TBM trop sûr de lui et se reposant sur ses acquis.

En réalite mon sexe a-t-il la bonne taille ?

15 500 pénis mesurés Pour arriver à avoir des stats dignes de ce nom et proposer des chiffres qui ne peuvent être réfutés, les chercheurs ont utilisé vingt études englobant plus de 15 500 mâles dont le pénis avait été mesuré grâce à des normes précises et uniquement par des professionnels de santé. D’après ces graphiques, la longueur d’un pénis au repos est en moyenne de 9,16 cm, et de 13,24 cm si on l’étire au repos. Sa longueur moyenne en érection bien dure est de 13,12 cm. Pour ce qui est de l’épaisseur, on doit mesurer la circonférence et les statisticiens obtiennent une moyenne de 9,31 cm au repos à 11,66 cm en érection.

Pour conclure

Le fait est que l’on ne choisit pas son « matériel ». On est comme on est, certains ont plus de chance que d’autres. Il y en a qui gagnent et d’autres qui perdent à la courte paille. On peut comprendre la frustration de ceux qui ne sont pas nés avec une mitraillette entre les jambes mais on a envie de leur dire : rien ne sert d’en faire une maladie. Le pire serait de développer une obsession et de virer parano. Ne tombez surtout pas dans les pièges classiques du genre les pubs bidons d’élargissement du pénis ou les opérations chirurgicales. Au contraire, assumez votre différence, considérez que ce n’est pas un problème. Plus vous aurez honte de vos parties intimes, plus votre partenaire le sentira. Au contraire, si vous y allez avec assurance, même avec votre petite perceuse, votre amant se laissera porter et fera comme s’il n’y voyait que du feu. Ne pas oublier l’importance du psychologique dans les rapports. Le charisme rend sexy, parfois bien plus que le simple physique. On le sait tous, c’est même devenu un cliché, et pourtant encore bien des garçons ont dû mal à le mettre en pratique, à faire un travail sur eux-mêmes pour se réconcilier avec leur apparence. Dame nature a été une salope avec vous, ne lui laissez pas le dernier mot !

(Source : lavoixdux.com – blog.djizz.com)

About The Author

39 ans 1m30 290KG Gros, moche, des verrues et un balai dans le cul lol. Je ne cherche rien non plus. Pas de SNAP. Juste Twitter et le site ! Maintenant que les présentations sont faites ;)   J'ai commencé à m'intéresser au porno GAY depuis mon premier film vu à l'époque sur canal+ "Gamins de Paris de Cadinot". Avec l'apparition d'internet le porno GAY est devenu une passion qui s'est développée aussi vite que la technologie de la fibre ;). Par la suite, je me suis intéressé par tout ce qui touche le Cinéma, les courts-métrages, les séries, l'actualité GAY. À plusieurs reprises, je me suis lancé sur le web pour partager toute cette passion. À l'époque, je n'avais pas pris assez de recul. Pour être blasé par les insultes, les critiques méchantes, etc. Maintenant, je reviens plus fort avec ce site et j'en suis ravi :)

Related posts

Leave a Reply

95a98302b9
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
a388e590bb
232
0
Entrée
Sortie
http://google.fr
1

AVERTISSEMENT

CECI EST UN SITE POUR ADULTES, STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN PUBLIC MAJEUR ET AVERTI

Il peut contenir des textes, des liens, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures ou sensibles. Je suis averti que ce site comporte des vidéos, des images et des documents à caractères sexuels pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes. Je visite ce site de mon plein gré et renonce à toute poursuite judiciaire contre ses auteurs.

 

 

Je certifie avoir l’âge légal de la majorité dans mon pays.

Entrée Sortie