Le Voyage à Venise, de Cadinot | GayVacant

Le Voyage à Venise, de Cadinot

il a avoué que Le Voyage à Venise était l’un de ses films les plus personnels et aussi l’un de ses préférés :

La vie est une énorme comédie dramatique, et moi, qui ai du sang italien dans les veines, je ne pouvais qu’aimer la Commedia Del Arte. Et je vois que mes films sont aussi de la Commedia Del Arte. Qui est derrière le masque ? « Le Voyage à Venise » est pour moi le meilleur film. Pas celui qui a eu la meilleure audience, mais celui qui représente tellement ce que je suis. C’est-à-dire apprenant en papillonnant et butinant d’une manière irréfléchie… J’ai envie de voir ma libido positivement. Je n’ai pas envie de me vautrer dans ma misère. Surtout pas ! Il y en a déjà assez comme ça !

Qui a vu Le Voyage à Venise se souvient forcément du couple de parents qui accompagne le jeune héros et notamment de la mère autoritaire. Cadinot m’a dit s’être inspiré directement de sa propre mère pour ce personnage :

 Dans « Le Voyage à Venise », je mets aussi en scène une femme qui joue le rôle de ma mère. Castratrice. Chieuse… On se sent obligé de dire qu’on aime sa mère. Moi non. La mienne était monstrueuse et je ne me suis pas laissé castrer. J’ai fui ma mère. Alors qu’autour de moi je vois des gars qui pourraient être les rois des assassins et qui sont sublimés par leurs mères, ma mère m’a enfoncé toute ma vie. Donc j’ai eu à me battre contre elle.

 

Le Voyage à Venise est, enfin, emblématique du goût du réalisateur pour la mise en scène du désir au-delà de toute question d’homosexualité ou d’hétérosexualité :

La sexualité que je traite dans mes films, c’est au-delà. C’est ce trouble, c’est cette non-frontière entre l’homosexualité et l’hétérosexualité. Moi, ce que je sublime, c’est le désir. Et le désir, on peut l’avoir avec un homme, une femme, une femme-femme, un homme-homme… le désir dans tout son raffinement. Mes films ne sont pas la gloire de l’homosexualité, mais la gloire au désir.

source : PinkTv

Jean-Daniel Cadinot

Biographie

 
Jean-Daniel Cadinot est né en 1944 à Paris, au pied de la colline de Montmartre dans le quartier des Batignolles. Ses parents étaient tailleurs. En référence au métier de ses parents, Cadinot note avec ironie qu’alors que ses parents habillaient les hommes, il a gagné une réputation en les déshabillant.
Cadinot a découvert son homosexualité à l’âge de douze ans. Au début des années 1960, il a étudié à l’École nationale supérieure de la photographie. Il a commencé sa carrière professionnelle aux studios de Valois, où il a dirigé des films pédagogiques et traditionnels pour les assistants de langue française.
 Il est décédé le 23 avril 2008, des suites d’un arrêt cardiaque selon son site officiel1, à l’âge de 64 ans.

Réalisateur de films

 
Cadinot réalise son premier film, Tendres Adolescents, sous son propre label, French Art (l’Art français). Il réalise ensuite, sous ce label, des dizaines de films en 16 millimètres. Ses réalisations développent en général des thèmes spécifiques, tels qu’une excursion de garçons scouts, la vie dans un internat ou un voyage à Venise. Souvent ces thèmes sont adaptés d’expériences autobiographiques, particulièrement de sa jeunesse. Les premières productions de Cadinot entremêlent souvent des scènes de sensualité adolescente avec des scènes plus hardcore.
 Les films de Cadinot sont caractérisés par un éclairage de qualité et une approche souvent légère et facétieuse de la sexualité gay. Il y a généralement une histoire et un dialogue, bien qu’assez minimalistes ; ce sont souvent des rencontres occasionnelles qui conduisent les protagonistes aux plaisirs intimes. Cependant certains estiment que les derniers films de Cadinot sont plus conventionnels et se distinguent moins nettement des productions américaines ou est-européennes. Les scènes de sexe y prendraient souvent la place majeure au détriment de la situation dramatique et de la description des caractères et du milieu.
Source : Wikipédia / Site officiel

About The Author

39 ans 1m30 290KG Gros, moche, des verrues et un balai dans le cul lol. Je ne cherche rien non plus. Pas de SNAP. Juste Twitter et le site ! Maintenant que les présentations sont faites ;)   J'ai commencé à m'intéresser au porno GAY depuis mon premier film vu à l'époque sur canal+ "Gamins de Paris de Cadinot". Avec l'apparition d'internet le porno GAY est devenu une passion qui s'est développée aussi vite que la technologie de la fibre ;). Par la suite, je me suis intéressé par tout ce qui touche le Cinéma, les courts-métrages, les séries, l'actualité GAY. À plusieurs reprises, je me suis lancé sur le web pour partager toute cette passion. À l'époque, je n'avais pas pris assez de recul. Pour être blasé par les insultes, les critiques méchantes, etc. Maintenant, je reviens plus fort avec ce site et j'en suis ravi :)

Related posts

Leave a Reply

95a98302b9
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
a388e590bb
232
0
Entrée
Sortie
http://google.fr
1

AVERTISSEMENT

CECI EST UN SITE POUR ADULTES, STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN PUBLIC MAJEUR ET AVERTI

Il peut contenir des textes, des liens, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures ou sensibles. Je suis averti que ce site comporte des vidéos, des images et des documents à caractères sexuels pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes. Je visite ce site de mon plein gré et renonce à toute poursuite judiciaire contre ses auteurs.

 

 

Je certifie avoir l’âge légal de la majorité dans mon pays.

Entrée Sortie