La rencontre (Partie I)

La rencontre (Partie I)

PARTIE II

 

Je vais essayer de lancer ce genre de petite histoire de façon amusante et interactive. En mélangeant des tweets, photos trouvés sur le net.

Mets toi en condition. Image toi à sa place. De comment tu aurais pu réagir.

Si cette nouvelle façon de faire te plaît. Fait le moi savoir. Que je ne continue pas pour rien 😉

ça commence Partie I

La rentrée avait été dure car je ne connaissais absolument personne : déménagement, nouveau lycée. D’un naturel timide, je trouvais difficile d’aborder mes camarades qui, eux, se connaissaient bien pour avoir eu une scolarité commune. Ajoutant à cela que j’étais attiré par les garçons, la vie n’était pas facile.

En milieu d’année, un voyage avait été organisé en Allemagne par les profs, et quand vint le moment fatidique du départ, je dus choisir avec qui je partagerai la chambre pendant les dix jours que devait durer le voyage.

En fait, je traînais surtout avec un gars un peu cancre, Jean, footballeur un peu bouf qui n’était pas forcément très apprécié des autres. Il n’était pas spécialement beau : 1m80 peut-être, musclé sec, avec un visage dur pas trop engageant. Au moins, je ne fantasmais pas trop sur lui.

Nous n’étions pas très proches, ne nous voyant qu’au lycée, mais nous avions décidé de dormir dans la même famille d’accueil. Pour tous les deux, cela signifiait que nous évitions les gros boulets du lycée. J’aurais préféré un canon de beauté, mais bon. Il n’était pas horrible non plus, et j’espérais quand même avoir droit à quelques regards sur son intimité. Je n’avais pas vu beaucoup de mecs à poils jusque là : puceau, pas fan des sports collectifs, mes seuls instants de « bonheur » avaient été les douches du lycée après le sport.

En effet, en grande majorité, les mecs étaient pudiques et les douches un peu délabrées étaient plutôt là pour le décorum. Néanmoins, dès le début de l’année, un gars avait décidé de prendre une douche après chaque cours d’EPS.

Il s’appelait Fabrice, 1m75, musclé, très poilu, belle gueule virile avec un bouc et un regard qui me faisait baver. J’essayais discrètement de mater un max ce beau gars, et il a alimenté un nombre incroyable de branlettes. Comme il suffisait d’un exemple pour amener les autres mecs aux douches, à la suite d’un cours de rugby sous la pluie, la moitié des gars du groupe (classes mélangées) s’étaient lancés à l’assaut des douches. Moi, j’avais fui sans même mater, craignant trop de me faire capter. Regrets. Cet élan de propreté n’eut lieu qu’une fois.

Au final, je ne connaissais donc Jean qu’habillé, et je m’imaginais à quoi il pouvait ressembler à poils. Je ne me faisais toutefois pas d’illusions. Aucune chance qu’il se désape devant moi. Le voyage eut lieu, assez long. Puis l’arrivée, et nous fûmes dispatchés dans les familles. La nôtre était sympa, un couple avec un fils de notre âge – que je trouvais d’ailleurs très mignon – et une fille plus âgée. Ils habitaient une grande baraque un peu excentrée et ils nous installèrent dans une chambre assez petite, à l’étage, avec deux lits séparés d’un mètre tout au plus. L’étage était réservé aux deux enfants et à nous, avec une grande salle de bain.

Après le repas du soir, fatigués pas le voyage, nous avons été directement nous coucher. Et là, j’eus ma première surprise : dès que la porte fut fermée, Jean s’est rapidement déshabillé. Complètement ! Moi, je fouillais dans mon sac de voyage et mon rythme cardiaque s’est subitement accéléré. Je l’observais du coin de l’oil, oubliant ce que je cherchais dans le sac. Jean était effectivement musclé sec. Il était aussi plutôt poilu, avec une couverture drue sur le torse qui descendait, passant le nombril, jusqu’à son sexe, assez long et pendant. Il fouillait aussi dans son sac. Queue et couilles ballottaient, à un mètre de moi. Je fus immédiatement bandé. Puis il trouva un caleçon et l’enfila avant de se glisser sous les couvertures.

Moi, je continuais à fouiller dans mon sac, essayant de penser à autre chose. Puis je me mis en caleçon et me coucha. Repensant à ce que je venais de voir, je me remis à bander, et dès que Jean sembla dormir, je me mis à me branler très doucement, finissant par éjaculer dans mon caleçon.

Au matin, je me suis levé en vitesse dès la sonnerie du réveil pour aller à la salle de bain avant que Jean puisse voir les traces de sperme. A mon retour dans la chambre, il y est allé, puis nous avons petit-déjeuner avec notre famille d’accueil. Nous avons passé la journée à visiter le coin avec notre groupe. Retour le soir. Dîner en « famille ». Assez peu de discussions vu notre niveau d’allemand à Jean et moi. Enfin chambre. Cette fois, je me mis très vite en caleçon et me coucha sous les draps, attrapant un livre. Très discrètement, je pouvais mater Jean. Il alla d’abord faire un tour aux toilettes puis revint et, re bellotte, il se mit à poils. Il ne s’exhibait pas, il le faisait avec naturel. J’étais raide et fasciné par son corps d’homme (nous n’avions que 16 ans.). Il replia ses affaires, les rangea, puis se coucha. Je repris ma lecture.

Tout à coup, Jean lâcha une phrase qui me fit l’effet d’une bombe :

– J’ai la gaule, j’ai envie de me branler.

Là, j’étais sidéré et ne savais pas quoi répondre.

– Et ? fis-je un peu bêtement.

– Ca te dérange ?

PARTIE II

About The Author

39 ans 1m30 290KG Gros, moche, des verrues et un balai dans le cul lol. Je ne cherche rien non plus. Pas de SNAP. Juste Twitter et le site ! Maintenant que les présentations sont faites ;)   J'ai commencé à m'intéresser au porno GAY depuis mon premier film vu à l'époque sur canal+ "Gamins de Paris de Cadinot". Avec l'apparition d'internet le porno GAY est devenu une passion qui s'est développée aussi vite que la technologie de la fibre ;). Par la suite, je me suis intéressé par tout ce qui touche le Cinéma, les courts-métrages, les séries, l'actualité GAY. À plusieurs reprises, je me suis lancé sur le web pour partager toute cette passion. À l'époque, je n'avais pas pris assez de recul. Pour être blasé par les insultes, les critiques méchantes, etc. Maintenant, je reviens plus fort avec ce site et j'en suis ravi :)

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: La rencontre (Partie II) | GayVacant

Leave a Reply

95a98302b9
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
a388e590bb
232
0
Entrée
Sortie
http://google.fr
1

AVERTISSEMENT

CECI EST UN SITE POUR ADULTES, STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN PUBLIC MAJEUR ET AVERTI

Il peut contenir des textes, des liens, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures ou sensibles. Je suis averti que ce site comporte des vidéos, des images et des documents à caractères sexuels pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes. Je visite ce site de mon plein gré et renonce à toute poursuite judiciaire contre ses auteurs.

 

 

Je certifie avoir l’âge légal de la majorité dans mon pays.

Entrée Sortie